Victoire Feuillebois

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Paris) et agrégée de lettres modernes, Victoire Feuillebois a soutenu en 2012 une thèse de littérature comparée intitulée “Nuits d’encre: les cycles de fictions nocturnes à l’époque romantique (Allemagne, Russie, France)” et portant sur la reprise romantique du modèle des fictions à récit-cadre (Les Mille et une nuits, Le Décaméron, etc.), notamment dans l’œuvre d’E.T.A. Hoffmann, Bonaventura, Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol et Théophile Gautier. A travers l’étude des représentations littéraires du pouvoir de l’œuvre d’art et de son effet sur le lecteur/auditeur, elle s’intéresse à la manière dont s’élabore à l’époque romantique une esthétique du sublime efficace. Elle travaille au Centre Prospéro depuis octobre 2016.

Voir ses publications

 

Champs de recherche – mots-clés: 
littérature romantique, littérature et philosophie, littérature et médecine, philosophie de l’art, art et thérapie, sublime