Le droit comme traduction

Le droit comme traduction

Auteur: François Ost

Edition: Québec, Presses de l’Université Laval, coll. “Verbatim”, 2009.

S’il est pertinent de proposer le paradigme de la traduction pour penser la grammaire de notre monde pluriel – un monde qui ne peut plus se refermer sur ses idiolectes ni céder à la tentation de la langue ou pensée unique – alors on peut penser que le droit représente un champ d’application privilégié de ce paradigme traductif. On le montre ici non seulement dans les multiples secteurs où le droit national entre en contact avec d’autres langues et cultures juridiques, mais aussi au cœur même des opérations les plus quotidiennes des juristes : interprétation des lois, balance des intérêts, mise en rapport des discours des parties, des experts et des juges. Avec la traduction se cherchent une méthode et une éthique qui sachent faire droit aux différences sans renoncer pour autant au vœu de l’intercompréhension.

Lectures relatives